Archives du mot-clef Microsoft

Un Trip à la Paris Games Week.

Il y avait des gens, et des jeux, mais surtout des gens quand même.

 

Il était une fois la Paris Game Week, et chez LinkIRL, on avait très envie d’y aller et de faire découvrir ce super salon à tous les gens qui souhaiteraient monter avec nous sur Paris. Alors on a décidé d’organiser un petit Trip entre gamers (mais pas que) sur ce salon.

Alors on a réservé un car, communiqué sur l’évènement et grâce à l’appui de nos partenaires, nous avons réussi à remplir un bus de Nantais, Nazairiens et autres. Et si remplir un car n’est pas chose aisée, le remplir en prévoyant un départ à 4h était un vrai challenge. Toujours est-il que c’est dans un froid hivernal que nous avons quitté Nantes, en route vers l’aventure comme on dit !

 

Aller vers Paris : bon d’accord, ils dorment.

pgw paris game week linkirl Nantes route

En route pour l'aventure !

C’est dans la nuit noire et glacée que nous avons traversé les Pays de la Loire, les gens se sont endormis dans une douce torpeur, et après 2 heures de route, nous les avons invités à prendre un petit déj’, histoire de prendre des forces pour une journée qui s’annonçait mémorable. Quelques heures plus tard, nous étions sur Paris, Porte de Versailles et visiblement, nous n’étions pas seuls. Car c’est une file immense qui se profilait devant le Hall 3. Ni une ni deux, nous avons fait jouer de nos badges presse pour pouvoir passer en priorité, et croyez-le ou non, ça a marché, on est passé sans (trop) faire la queue. Il était 9h15, nous étions dans l’antre de la bête, et nous allions en prendre plein les yeux et les oreilles !

 

Une matinée au taquet !

Ce qui saisit tout de suite avec ce salon, c’est le bordel ambiant, car en un regard on est capable d’embrasser une scène où des danseuses se trémoussent sur du Just Dance, une énorme queue remplie de gamers qui attendent de jouer à Call of Duty, des stands pour les plus jeunes, etc. Le tout bien entendu avec moult écrans, un brouhaha ambiant dépassant allègrement les 100 Db, des spots de partout, on se croirait dans une boîte de nuit géante dans laquelle le Dj s’embrouillerait sévèrement les pinceaux avec la musique. Mais c’est génial et on revient d’un seul coup en enfance.

 

PGW paris games week photo PsVita WipeOut

PsVita, c'est beau, c'est fluide, ça fait vraiment envie.

Whaou cet énorme affiche d’Assassin’s Creed Revelation ! On le teste ? Alors on fait la queue et on arrive sur la scène, 8 places, 8 adversaires pour un mode multijoueur aux petits oignons. On tue, on se fait tuer, on perd, on rigole. La partie s’arrête, on est sous le charme. Plus loin un autre stand, ça va être la même, encore et encore. Et comme un drogué on en redemande ! Les files d’attente s’enchainent, on veut tout tester, tout voir. La dernière Playstation Vita ? Hop ! Une queue de deux heures plus loin et l’on découvre la grande sœur de la PSP, monstre de technologie, ergonomiquement parfaite, et dotée de jeux qui font TRÈS envie (Uncharted, WipeOut, etc.). Et puis comme on est chez Sony, il faut forcément tester Uncharted 3. Là encore, c’est du grand spectacle, une mise en scène à tomber (au niveau du stand), des bornes à foisons, c’est beau, c’est fluide, on a du mal à lâcher la manette. Bon, ça sort quand ?

 

Vous l’aurez compris, ce salon, c’est les montagnes russes, on se balade, on fait la queue, et puis tout d’un coup on peut tester les jeux et là c’est une descente de folie, qui vous remplie d’adrénaline et vous laisse des supers souvenirs !

 

 

 

Midi : Pause et plan de bataille.

Déjà une matinée d’écoulée, comme convenu une bonne partie du groupe se rejoint pour déjeuner. C’est le moment idéal pour faire des rencontres mais aussi se raconter ses expériences du matin. Qui a vu quoi ? C’était bien ? Il n’y avait pas trop de monde ? Les expériences sont multiples, les testeurs de PS Vita en ont pris plein les yeux, Battlefield 3 rafle tous les suffrages, le stand Star Wars The Old Republic fait très envie, le nouveau Rayman est à tomber, et les champions de Starcraft venus pour l’ESWC (le championnat du monde de jeu vidéo) sont des monstres. Les gens parlent et dans leurs têtes ils échafaudent ce qu’il leur reste à voir !

 

Après midi : Une ambiance de foooooolie !

pgw paris games week sega sonic

Un Sonic grandeur nature ! Et son jumeau nain.

 

 

 

 

Le stand Sega est le passage obligé, pour gagner un bonnet Sonic déjà, mais aussi pour voir les sculptures sur glace et les figurines géantes ! Et puis accessoirement prendre le temps de jouer au prochain Sonic au JO et faire du Kayak avec les jolies hôtesses.

 

 

 

 

 

Le stand Sony est monstrueux et il est impossible de passer à côté, PS Vita, Uncharted 3, mais aussi Starhawk, Assassin’s Creed Revelation et puis tout ce qui peut de prêt ou de loin se jouer avec le PS Move ! Le look des animateurs est classe, t-shirt bleu et grosses lunettes. Ça ne se prend pas au sérieux et c’est tant mieux !

 

PGW paris games week 2011 lapins crétins ubisoft

Euh... BWAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAh !

 

Ubisoft ratissait large avec son stand Just Dance 3, son Assassin bien aimé, mais aussi et surtout grâce aux Lapins Crétins revenus très en forme sur Xbox 360 Kinectée, Tintin et Rayman qui est pour nous LE jeu du salon. Magnifique, fun, jouable à plusieurs, c’est la bonne surprise de la PGW. Vivement sa sortie !

 

 

Microsoft nous a semblé un peu en retrait cette année avec essentiellement des jeux déjà sortis comme Gears of War 3 ou Forza, les quelques nouveautés étaient soit des jeux Kinect soit des jeux auxquels on ne pouvait pas jouer. Alors oui on a pris un claque avec la version remasterisée du premier Halo, mais on aurait aimé mettre nos petites mains dessus !

 

 

Idem pour Nintendo, si la mise en scène était grandiose, les jeux présentés ne présentait pas un très grand intérêt, à l’exception du Zelda Skyward Sword qui s’annonce vraiment super ! Le reste était composé de réchauffé, de pas terrible ou de jeux 3DS, mentions spéciales au nouveau Luigi’s Mansion et au Mariokart 7 qui sans renouveler réellement les séries ont l’air plutôt fun !

 

 

pgw paris games week starwars the old republic

Oubliez toute vie sociale en entrant

Enfin EA a sorti le grand jeu, avec des stands énormes, dédiés à Battlefield 3 (où l’on a pu se faire des matchs mémorables (on a perdu, hein!)), Star Wars The Old Republic (où l’on a pu se faire une idée de pourquoi nous n’aurons pas de vie sociable l’an prochain), Need For Speed the Run, FIFA et surtout notre chouchou Mass Effect 3, présenté tant en vidéo qu’en démo. On avait hâte de tester et après quelques plantages on a pu tester, ce qui sera, à n’en point douter, une suite d’anthologie pour cette super série.

 

 

Ensuite et dans le désordre, il fallait absolument passer chez Namco Bandaï. Parce que la jeune femme déguisée en Ivy de SoulCalibur 5 était magnifique, mais aussi parce que vous pouviez tester (non, pas la jeune femme), Soul Calibur 5 donc, mais aussi le nouveau Naruto, le très étonnant Chevaliers du Zodiaque, Ace Combat et le très très difficile Dark Soul. Pas très loin, c’est Bethesda qui nous faisait baver avec Skyrim, enfin de loin, car la version Xbox est quand même particulièrement laide, on attendra la version PC.

pgw paris games week prototype 2

Avril ne m'a jamais semblé aussi loin.

 

 

Il me reste à vous parler de nos deux coups de cœur, Trackmania 2 qui s’est laissé déguster en multi à 16 joueurs, pêchu, exigeant et très beau, il est LA bonne surprise (j’avoue que j’étais passé à côté de sa sortie) et j’ai craqué dès mon retour du salon (vous me trouverez sous calusarys sur les serveurs). Autre mention très bien pour Prototype 2, on a eu la chance de voir une démo exclusive jeudi soir (et on était deux dans la salle) et dieu que le mois d’avril me semble loin ! C’est bourrin, c’est ultra-violent, c’est fun et c’est vraiment très beau. S’il est moins répétitif que son petit frère, on a un GROS hit en puissance.

 

 

 

 

Enfin, je ne pouvais pas ne pas vous parler de Saint’s Row 3, car si le jeu est finalement complètement dans la lignée de son prédécesseur, le côté complètement barré en plus, c’est le stand proposé par THQ qui nous aura fait craquer ! Si la partie borne était sympa, la partie cabaret avec ses hôtesses clairement dévêtues, son mac encostumé et le nain wesh-style auront vraiment fini de nous convaincre. Ils sont fous chez THQ et on aime ça !

 

pgw paris games week thq saints row 3

Les hotesses du stand Saint's Row 3.

 

E-plume me signale que je n’ai pas beaucoup parlé des ESWC. J’avoue. Alors que vous en dire ? Les Chinois/Coréens/monstres qui jouent à Starcraft sont mes dieux, leurs doigts survolent le clavier et l’on dirait qu’ils jouent une espèce de partition qu’eux seuls connaissent (NDRLR : le tournoi a été remporté par un Français ! Cocorico ! Bravo à Stéphano qui aura mené son essaim Zerg à la victoire !). Les pros de Counter Strike me font peur avec leurs réflexes surhumains et les gens qui jouent à Ragnarok… euh… bah je comprends rien à ce jeu alors on va dire que je les respecte. Et pour les joueurs de Trackmania ? Ce sont mes idoles, des maniaques du virage et des psychopathes du chronomètre. Je les aime.

 

 

 

Retour : il est encore temps de jouer !

Bam, le salon est fini, j’ai les yeux qui saignent d’avoir vu tant de poitrines, de polygones, les booth babes étaient une nouvelle fois charmantes, les jeux géniaux, le salon ultra-blindé et si l’on n’a pas pu tout faire on revient quand même heureux. Les oreilles encore toutes engourdies de tant de décibels, il était pourtant temps de remonter dans le car sans oublier personne (check). Et comme il serait dommage de se quitter ainsi, nous avions prévu de quoi occuper nos ouailles pendant le trajet du retour !

 

 

pgw paris games week quizz cadeau zoestore

Un quizz, quelques bonnes réponses et on repartait les bras pleins de cadeaux !

 

L’idée était simple : organiser un concours, basé sur un quizz autour du jeu vidéo bien entendu, et faire gagner aux meilleurs des lots gentiment fournis par nos participants ! Et comme d’habitude, la sauce a pris et le jeu aura duré presque 2 heures ! Une cinquantaine de questions plus loin, nous pouvions offrir les lots à nos participants qui allaient repartir les bras chargés de cadeaux ! Je rappelle d’ailleurs que nous remercions Zoestore, badges25mm, SquareEnix, Oracom, Nerdalors, mais aussi Addict’ Games, sans qui rien de tout cela n’aurait été possible !

 

 

 

Et puis on est arrivés sur Nantes, les gens étaient fatigués mais ravis, LinkIRL avait fait du bon travail. Il nous tardait déjà d’être au prochain évènement… On me dit que cela sera le 25 novembre…

 

Pour retrouver l’intégralité des photos de notre sortie à la Paris Games Week, je vous invite à passer par ici : Album Facebook ou Album FlickR. Et puis on vous met aussi les photos de la soirée presse, histoire de vous faire envie ;)

 

 

 


 

partenaires de linkIRL PGW2011